Skip Navigation Links

Vitteaux

Salle Guimet Rue Gueniot 21350 Vitteaux (21350)

 

Séances tout public : bimensuelles
Séances Jeune public : Ciné-vacances 
Séances scolaires :  « Ecole et cinéma » « Collège au cinéma »
 
Responsable du point de projection : Roger Froidurot
 
C’est en 1995 que le cinéma s’organise à Vitteaux et y installe son projecteur itinérant. C’est à l’origine, une volonté de la municipalité d’offrir aux Vittelliens cet accès à la culture du septième art et la possibilité de voir sur place les meilleurs films du moment, peu de temps après leur sortie dans les grandes salles. 
 
Gaby Charlut, conseiller municipal, a animé pendant de longues années, avec une assiduité exemplaire et le sérieux qu’on lui connaît, la fonction de « Monsieur Cinéma » mais la charge devenant trop lourde, il a passé le flambeau à Roger Froidurot, alors Premier Adjoint.
 
Il semble bien long le chemin parcouru depuis Rock, premier film projeté à Vitteaux. 
 
Cela se passait à la salle de l’école maternelle, la sono rudimentaire couvrait à peine le bruit du projecteur installé au milieu du public et les spectateurs devaient se contorsionner sur leurs chaises métalliques pour apercevoir, entre les têtes des rangs précédents, l’image projetée sur le mur peint en blanc en guise d’écran. Il fallait certainement une bonne dose de motivation et un bon film pour venir au cinéma dans ces conditions.
 
Le Maire de l’époque, François Sauvadet et son conseil municipal ont très vite compris la nécessité de doter Vitteaux d’une vraie salle multimédia. C’est ainsi qu’en 2000, on inaugurait le nouveau bâtiment de la rue Guéniot. La salle accueille les spectacles de cinéma tous les quinze jours, le vendredi soir et ceci dans un excellent confort d’écoute et de vision, grâce à un équipement moderne et performant. 
 
Un noyau de spectateurs fidèles prend corps et semble s’étoffer au fil des années. Il faut toutefois reconnaître que c’est le cinéma grand public et les films médiatisés à succès qui  attirent  principalement les spectateurs. 
On se souvient du premier Astérix qui a fait exploser le box office à Vitteaux, où les deux séances programmées n’ayant pas suffi, il a fallu en improviser une troisième à 11 heures du soir !
On se souvient du merveilleux film La Môme. La première des trois séances de projection de la journée avait été réservée aux pensionnaires de l’hôpital de Vitteaux qui, depuis leurs fauteuils roulants, ont découvert avec une émotion nostalgique Marion Cotillard incarnant Edith Piaf et son accent de parigot des années cinquante. 
 
On se souvient du film  je vous trouve très beau  applaudi à l’apparition du mot fin.
 
On se souvient de ces soirées où, les cent dix places de la salle étant déjà prises, il a fallu rajouter à la hâte quelques chaises pour ne pas renvoyer chez eux les quelques retardataires qui n’avaient pas trouvé place.
 
On se souvient aussi, des rares fois heureusement, où le projectionniste a dû remballer son matériel tout juste après l’avoir installé, faute de spectateurs. 
Le cinéma à Vitteaux, c’est tout ça.
 
Et c’est incontestablement un succès, parce qu’il a réussi, au cours de toutes ces années d’existence à fidéliser un public. Un public varié, de tous âges et de toutes conditions sociales, qui apprécie entre autre, l’offre de spectacle sur place, s’épargnant ainsi un trajet fastidieux et coûteux vers la ville.  
 
Ce succès, on le doit bien sûr à l’implication de la municipalité et des collectivités,  ainsi qu’au travail de tous les bénévoles qui assurent, sur place,  le travail essentiel de la communication.
 
Mais on le doit aussi à la qualité de la programmation proposée par l’UDMJC. ainsi que, et il ne faut pas les oublier, au professionnalisme et à la disponibilité des projectionnistes qui assurent leur travail avec compétence et un grand souci de la ponctualité.

 

Programme: